Micro-entrepreneur et micro-entreprise

Fonds roulement normatif

Le fonds de roulement normatif est une méthode de calcul du besoin en fonds de roulement en tenant compte du nombre de jours de chiffre d’affaires représenté par chaque poste du bilan.

Définition du besoin en fonds de roulement normatif

Notion de fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement correspond au montant de la trésorerie dont a besoin un entrepreneur pour faire face à ses dépenses en attendant que ses clients lui règlent ses prestations.

Par exemple, un expert-comptable paie chaque mois :
- ses salariés et les cotisations sociales correspondantes,
- son loyer,
- différents autres frais de fonctionnement...
Or ses clients sont généralement facturés après que leurs comptes ont été établis et déposés auprès de l’administration fiscale, et ces factures ne sont alors pas toujours réglées immédiatement. Au final, c’est souvent 6 mois après le travail effectué que l’entreprise est payée. Durant cette période, l’expert-comptable aura puisé dans la trésorerie de son cabinet. Cette trésorerie minimum indispensable pour couvrir ses frais de fonctionnement correspond au besoin de fonds de roulement.

BFR normatif

On a choisi l’exemple d’une société d’expertise car son besoin de fonds de roulement (BFR) est particulièrement significatif.

Pour chiffrer ce BFR, il est possible de donner le montant de ce besoin. Par exemple, un expert-comptable peut cumuler un BFR de 100.000 euros à certaines période de l’année. Mais ce montant dépend évidemment de son volume d’activité, et donc ce BFR en valeur ne donne pas une indication très intéressante pour effectuer des comparaisons entre entreprises.

Aussi, dans le cadre d’un business plan, pour pouvoir comparer son estimation de BFR avec celle des acteurs du secteur, il est préférable de déterminer un BFR normatif, exprimé en jours de chiffre d’affaires (CA annuel, toujours hors taxes (HT=) par convention).

Dans notre exemple, on pourra ainsi déterminer un BFR de 100 jours de chiffre d’affaires, soit effectivement 100.000 euros si l’entreprise réalise un CA de 1.000 euros par jour (et donc 3.600.000€ de CA HT annuel).

Ce résultat est proche des sociétés de conseil, qui affichent en moyenne un BFR normatif de 120 jours de CA HT (soit 3 mois de ventes, c’est énorme et on comprend que cette donnée est essentielle dans un plan d’affaires).

A l’inverse, dans la distribution alimentaire (correspondant à notre exemple de business plan), ce BFR normatif est négatif et en moyenne de 6 à 7 jours de CA HT, car si les clients payent comptant les fournisseurs, eux, sont réglés après un délai d’un mois souvent. Dans ce cas, l’entreprise dispose toujours d’une trésorerie positive en attendant de payer ses fournisseurs. Un BFR négatif constitue un dégagement en fonds de roulement.

Calcul d’un BFR normatif

A partir des comptes prévisionnels présentés sur trois ans, on va calculer le BFR normatif sur la base des comptes de la première année.

BFR normatif sur stocks

Posséder un stock immobilise de la trésorerie. En fonction du montant prévisionnel des achats annuels, on détermine un coefficient correspondant à la valeur de ces achat par rapport au chiffre d’affaires. Ensuite, ce coefficient multiplicateur est appliqué au nombre de jours d’écoulement du stock pour donner le besoin de trésorerie que représente pour l’entreprise l’obligation de détenir un stock.

Appliqué aux données prévisionnelles :
BFR / stock = (achats HT annuels / CA HT annuel) x durée écoulement stock
BFR / stock = (33.600€ / 80.000€) x 15 jours
BFR / stock = 6,30 jours de CA HT

BFR normatif sur achats

Les factures fournisseurs sont payées avec un certain délai, dans notre exemple ce délai s’élève à :
- 15 jours pour les achats stockés, les achats de nourriture (sur lesquels la TVA s’applique à un taux de 5,5%),
- 30 jours pour tous les autres achats (avec de la TVA à 20%).

Aussi, les montants TTC de ces factures constituent-ils des ressources de trésorerie pour l’entreprise, car dans l’attente de leur paiement l’entreprise bénéficie de leurs produits ou services sans les avoir encore réglés. Ces achats non réglés immédiatement génèrent donc un excédent de trésorerie, on parle alors de dégagement de fonds de roulement.

Si l’on reprend les achats annuels de marchandises, déjà évalués comme un besoin de fonds de roulement lors de la prise en compte des stocks détenus, mais cette fois-ci pour leur montant TTC avec une TVA facturée à 5,5%, on obtient le dégagement suivant :
BFR / achats= ( montant annuel achats TTC / CA annuel HT ) x délai de paiement
BFR / achats= ( (montant annuel achats HT x 1,055 / CA annuel HT ) x délai de paiement
BFR / achats= ( (33.600€ x 1,055 / 80.000€ ) x 15 jours
BFR / achats= 6,65 jours

Ainsi, si détenir un stock ponctionne la trésorerie de l’entreprise, ne pas payer immédiatement les factures d’achat correspondantes laisse à l’inverse une certaine marge de manœuvre, et dans le cas présent les deux données s’équilibrent car le délai découlement du stock est égal au délai de paiement des factures.

BFR normatif sur autres achats

Sur les autres consommations externes, dont le montant HT figure pour 15.000 euros dans les comptes prévisionnels, on compte en moyenne 1 mois de délai de paiement, ce qui permet un dégagement de trésorerie :

DFR / autres achats = ( montant annuel autres achats TTC / CA annuel HT ) x délai de paiement
DFR / autres achats = ( (15.000€ x 1,20) / 80.000€ ) x 30 jours
DFR / autres achats = 6,75 jours

BFR clients

Dans notre exemple (secteur de la distribution alimentaire), étant donné que les clients payent sans délai, il n’y a pas de BFR. Dans le cas contraire, ce besoin aurait été estimé en tenant compte du montant annuel des ventes TTC et du délai de paiement moyen observé.

BFR et TVA collectée

Une entreprise collecte de la TVA collectée et ne la reverse à l’Etat que le mois suivant. En moyenne l’entreprise conserve ainsi durant 30 jours le montant de cet TVA collectée.

Dans notre exemple, cette TVA étant collectée à un taux de 5,5%, cette trésorerie disponible représente quelques jours de CA :
DFR / TVA collectée = ( ( CA annuel HT x 5,5% ) / CA annuel HT ) x délai reversement de la TVA collectée
DFR / TVA collectée = ( 5,5% ) x 30 jours
DFR / TVA collectée = 1,65 jours

BFR et TVA déductible

A l’inverse, l’entreprise paie de la TVA déductible sur ses achats et ne peut la récupérer que le mois suivant auprès de l’Etat. Pour l’entreprise, cela revient donc à accorder une avance de trésorerie. Ce besoin est calculé sur la base de ses achats.
BFR / TVA déductible = ( ( ( achats marchandises HT x 5,5% ) + ( autres achats HT x 20% ) / CA annuel HT ) x délai déduction de la TVA déductible
BFR / TVA déductible = ( ( ( 33.600€ x 5,5% ) + ( 15.000€ x 20% ) / 80.000€ ) x 30 jours
BFR / TVA déductible = ( ( 1.848€ + 3.000€ ) / 80.000€ ) x 30 jours
BFR / TVA déductible = 1,82 jours

Exemple de calcul de BFR normatif

En l’absence de délai de paiement clients, et en considérant comme non significatif le besoin en fonds de roulement lié aux dettes fiscales et sociales, le calcul du BFR dans notre exemple est le suivant :

JOURS TVA COEFF BESOINS RESSOURCES
STOCKS
Marchandises 15 1,000 0,42 6,30
FOURNISSEURS
Achats 15 1,055 0,420 6,65
Frais généraux 30 1,200 0,187 6,75
CLIENTS
Comptant 0
PERSONNEL
Rémunération fin mois 0
DETTES SOCIALES
Déclarations trimestrielles NS
TAXE VALEUR AJOUTEE
TVA récupérable 30 0,2000 0,303 1,82
TVA collectée 30 0,055 1 1,65
SOUS-TOTAL 8,12 15,05
Besoin en fonds de roulement
(en jours de CA HT)
- 6,93

Le besoin en fonds de roulement définitif est négatif, il s’agit donc d’un dégagement, comme couramment dans ce type de commerce, celui-ci limitant le besoin d’apports personnels lors de la création de l’entreprise, mais surtout évitant le besoin d’apports réguliers en cas de croissance de l’activité.

Calcul du BFR en montant

Le BFR normatif est exprimé en jours de CA HT. A partir de cette donnée, il est simple de présenter les BFR en valeurs, toujours à partir de nos prévisionnels de ventes.

Année CA prévisionnel CA HT / jour BFR en jours CA BFR en valeur
2015 80.000 222,22 - 6,93 - 1.540
2016 84.000 233,33 - 6,93 - 1.617
2017 90.000 250,00 - 6,93 - 1.732

A noter que dans tous les calculs annuels, l’approximation de 360 jours pour uen année est généralement utilisée.

Le montant du dégagement de trésorerie augmente avec la progression des ventes annuelles. Sur ce même modèle, un BFR augmente avec le volume d’activité, d’où l’importance de cette donnée dans un plan d’affaires pour estimer les besoins futurs de trésorerie.



Plan du site | Partenaires | Légal | Contact